Voici le parcours effectué du 19 octobre au 10 novembre 2017 :

Au Cambodge : Angkor et super massage

L’aéroport et ses papiers

Arrivé de Kuala Lumpur à l’aéroport de Siem Reap le 19 octobre. Attention, il faut un visa qui vous coûtera 30 dollars (tout est en dollars au Cambodge) et une photo pour enjoliver votre passeport. J’ai fait 3 fois la queue pour sortir car je n’avais pas vu les 2 premiers guichets !!! Ne faites pas comme moi. A l’arrivée, faire d’abord la queue pour la photo et le paiement du visa. Puis, aller à la table de la police à gauche en entrant pour avoir un autre papier. Enfin, passer la police pour sortir de l’aéroport avec le visa et le papier de la police.

Musée et marché de nuit **

Sorti de l’aéroport, je fus aussitôt pris en charge par Visoth, le touk touk de l’hôtel Baby Elephant Boutique Hôtel. Ils ont des touks-touks attitrés qui patientent à la sortie de l’hôtel, situé au sud-est de Siem Reap. Arrivé sous la pluie, je suis allé visiter le musée d’histoire, pas exceptionnel, où j’ai profité de l’air conditionné à l’abri de la pluie. En rentrant le soir, je me suis promené au marché de nuit où j’ai pu admirer le ciel.

Enfin, je suis allé manger dans un restaurant conseillé par Le Routard, Le Cambodian Traditional Chef, que j’ai bien aimé.

Tonlé Sap, petit circuit et coucher de soleil ***

Visiter le « petit circuit » d’Angkor prend moins d’une journée. Le matin, j’ai donc visité les villages sur pilotis du lac Tonlé Sap. Le circuit était très touristique avec un arrêt surprise pour une visite payante dans la mangrove avec les habitants du village. Comme j’ai refusé, on m’a même proposé un rabais.

  

J’ai ensuite visité Angkor avec un touktouk de l’après-midi jusqu’au soir pour admirer le coucher de soleil sur Angkor Wat, le temple le plus célèbre d’Angkor, entre deux gouttes d’eau et cinq bonzes.

Le soir, retour au Cambodian Traditional après avoir pris un pot à la rue de la soif locale.

Lever de soleil ***, panne de touktouk et super massage ***

Le billet est valable 3 jours, alors j’en ai profité pour repartir le lendemain vers 4 heures du matin pour me retrouver entouré de touristes comme moi guettant les reflets du temple dans le petit lac.

J’ai ensuite attendu pendant une heure le touktouk qui devait changer sa roue avant. Puis, j’ai fait le « grand circuit » avec arrêt dépannage de la roue avant. J’ai passé un moment à observer les mécaniciens du coin. La visite du temple n’a pas été inoubliable, sauf que j’ai donné mon petit déjeuner à des enfants qui l’ont vraiment apprécié. Je n’aime pas donner de l’argent à des enfants, c’est un compromis…. Comme le touktoukeur m’a dissuadé de visiter la cascade, j’ai obtempéré et retourné au Baby Elephant. Je ne conseille pas vraiment le grand circuit sauf pour le tour en Touktouk.

Le soir, j’ai galéré pour trouver une adresse de massage conseillée par Le Routard, V Spa Siem Reap… L’ayant trouvé, ce fut génial et je le conseille vivement.

Vanndy m’a même ramené à mon hôtel. Le lendemain, vol à destination de Pakse.

Au Laos : les îles du Mékong *** et le plateau des Bolaven ***

J’avais adoré visiter Luang Prabang, Vang Vien et Vientiane, ses Sabaideeeeeee et ses lucky prices. Alors, un petit tour à Pakse s’imposait. Arrivé à Pakse, à l’hôtel… Pakse j’ai visité le Wat Phou, temple situé au sud de Paksé. J’ai loué un touk touk de l’hôtel qui faisait l’AR. En revenant, nous avons repêché une routarde prof d’anglais qui avait trouvé un touk touk pour l’aller mais pas pour le retour. Vous pouvez vous en passer si vous avez visité Angkor. Sinon, vous avez de la marche pour admirer le paysage et profiter de l’happy hour le soir sur la terrasse panoramique.

Siphandon (les 4000 îles) et Don Khon ***

J’avais posé mon dévolu sur Don Khon, île située tout au Sud, reliée par un pont à Don Det. J’ai pris le bus, puis le bateau et une petite trotte à pied pour arriver à mon hôtel… Correct sans plus. J’ai aussitôt loué un vélo pour faire le tour de l’île, Li Phi, la cascade à l’ouest et la vue au sud où sont censés venir les dauphins.

Je me suis fait volé mon vélo par un touriste qui s’est trompé. Aucun problème, les vélos sont numérotés, j’ai donc pris le sien.

Le lendemain, journée Kayak inoubliable avec retour au coucher de soleil !! A faire absolument. C’est un de mes plus beaux souvenirs.

Le soir, j’ai dîné chez Fred et Léa dans le restaurant tenu par un français. Son restaurant ne donne pas sur le Mékong. A faire après avoir bu une Lao sur une terrasse voisine.

Les Bolaven ** et Tad Lo ***

Revenu à Pakse, je suis parti en minibus faire le tour des Bolaven, circuit de cascades et de visite de plantations de café, arabica, robusta et robusta liberica, arabica le petit, robusta le grand et liberica entre les deux.

Le soir, j’ai profité d’une super auberge Palamei Guest House à Tad Lo où le dîner était préparé sous la supervision de Kim…. Inoubliable. Je conseille vivement. Vous pouvez profiter du bain des éléphants au super Tao Lodge.

Puis, retour vers Pakse avec visite de cascades et de plantation de cafés…

Au Vietnam : Hoi An ***, Sapa *** et la baie d’Halong ***

C’était la partie dont j’avais le plus peur car il n’existe pas d’avion partant de Pakse allant au Vietnam vers Danang ou Hué. Et tout s’est bien passé. Nous avons pris un super bus de Paksé et avons passé la frontière assez facilement. Pour moins de 15 jours au Vietnam, le visa est gratuit. Nous avons du payer un dollar ou 1000 kips pour cause de week-end ou de racket, je ne sais pas très bien. Alors, ne changez pas tous vos Kips en Dongs dans le bus. J’ai royalement donné 3000 kips à trois belges qui faisaient le trajet avec moi.

Notez bien le numéro de votre bus. Ils se mélangent tous après la frontière et il est important de retrouver le vôtre. Et, dès que vous êtes passés au Vietnam, le chauffeur se fera un plaisir de klaxonner.

Da Nang * et Hoi An ***

J’avais prévu une halte à Danang alors que les copines allaient directement à Hoi An. Harcelé par des taximen, j’ai négocié 100 000 dongs, conformément à Lonely Planet. Mais… il y a Uber et Grab au Vietnam, alors profitez-en.

Da Nang

A Da Nang, vous pouvez changer de l’argent chez les bijoutiers. C’est pratique le week-end ! Sinon, le pont dragon est très joli de nuit et le musée Cham de jour. Je les conseille vivement. Voici un éléphant lion, un Ganesh simba, un… Gajasimba.

Admirez aussi le bal des motos… Heureusement qu’ils ne circulent pas tous en voiture…

Hoi An ***

Si vous ne voulez visiter qu’une ville, visitez Hoi An. C’est une petite ville coloniale qui se visite même sous la pluie. Profitez alors de cours de cuisine. Sinon, faites un tour en scoot dans les rizières. Ce tour d’Hoian adventures fut organisé par la réception de l’hôtel Emerald Waters Hotel Spa. Situé à quelques kilomètres du centre d’Hoi An, je suggère Uber ou Grab. Le soir, superbe dîner au 1er étage du Morning Glory en dégustant un verre de vin blanc après la pluie.

Hué **, Hanoi ** et Sapa ***

Je suis reparti en bus vers Hué ou j’ai visité la citadelle comme tout bon touriste. Hué est une ville défoncée, où comme d’habitude, les scooters se garent sur le trottoir, même en face des hôtels. Le mien, le Than Thien Hotel avait un super petit déjeuner et je le conseille vivement.

 

Après avoir visité les tombeaux en bus de touristes, je suis reparti vers l’aéroport pour un vol direct Hué Hanoi et pour prendre le train vers Sapa.

Sapa est aussi une ville défoncée pleine de scooters où on mange délicieusement au Viet Emotion.

Super promenade de 2 jours avec nuitée à Tad Lo et moyenne d’un jour vers Tad Phin. Je conseille les deux agences de voyages conseillées par le routard, le tout est de trouver un circuit déjà demandé quand on est en solo. J’ai rencontré un couple qui se promenait sans guide vers Tad Phin, ils se sont joint à nous et ont pu profiter d’un retour motorisé.

Hanoi et baie d’Halong

J’ai préféré revenir de Sapa en bus le matin. Celui-ci avait été réservé par l’hôtel dont je tairai le nom. Nul dans le bus ne savait où serait le terminus et le préposé n’était pas vraiment aimable. J’en ai eu pour 200 000 dongs et le bus était confortable.

Je suis alors allé à mon hôtel situé près du lac Hoan Kien. C’est là que vous devez faire attention à votre vie et à vos fesses. C’est comme dans un jeu dangereux dont l’objectif est de traverser la rue sans se faire renverser. Les scooters traversent au feu rouge, roulent à gauche et ne font pas grand cas des piétons.

Visite au pas de course du temple, du mausolée de Ho Chi Min, du Musée National, de celui des femmes vietnamiennes en évitant les gouttes et en utilisant Uber. Je conseille le temple de la montagne de Jade, les vietnamiens adorant prendre la pause.

Le lendemain, baie d’Halong avec deux copines trouvées en bus avec arrêt obligatoire pour la visite des boutiques.

La croisière dans la baie fut très agréable, sans soleil et sans pluie.

Le lendemain, retour à Hanoi et à Kuala Lumpur !!!

D’Angkor à la baie d’Halong : Cambodge, Laos et Vietnam
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *